lundi 18 octobre 2010

Illustrer les objectifs et fonctions

La semaine dernière, j’ai participé à 2 jurys de présentation de Thèses professionnelles dans le cadre de masters et lu un article qui passait en revue un livre récemment paru sur les dangers de la « pensée » Powerpoint. (Dans Le Monde Magazine, entretien avec l’auteur du livre « La pensée Powerpoint. Enquête sur ce logiciel qui rend stupide » de Franck Frommer. Ed. La Découverte)

Bien utilisé, Powerpoint peut être un excellent outil pour accompagner un message pendant une présentation orale : il permet de présenter ce qui est dit sous des formes différentes, plus synthétiques, plus visuelles qui aideront la mémorisation …mais il ne peut certainement pas refléter toute la complexité de la technique et de la vie. J’ai souvent souhaité qu'une présentation conçue avec ce logiciel s’auto détruise après la présentation où elle avait été utilisée. Cela aurait évité qu’elle ne soit copiée à des personnes qui, n’ayant pas assisté à la présentation, n’auront qu’une vue « noir et blanc » de ce qui est proposé manquant les transitions, les nuances, les sentiments,…la vie. Manquant donc tout ce qui peut faire la différence entre un échec ou un succès dans un monde où le succès ou l’échec dépendent toujours beaucoup –heureusement – des facteurs humains

Les supports Powerpoint utilisées pendant les présentations de thèses ne participaient pas de ce contexte car ils ne faisaient qu’accompagner et illustrer une présentation orale du rapport écrit d’une centaine de pages que nous avions lus auparavant. Nous avons en général trouvé que le travail fait dans le cadre de ces thèses était satisfaisant mais je n’ai pu m’empêcher de penser que ce travail aurait pu être encore meilleur si les objectifs et les fonctions des sujet de thèse avaient été formellement explicitées et caractérisées au début.

Cela aurait permis à tout instant de l’avancement du travail de vérifier l’alignement et la pertinence de ce qui était fait avec les objectifs et les fonctions recherchées – et aurait pu éviter quelques dérives ou permettre la suppression de quelques pages d’informations inutiles. Cela aurait sans doute aussi permis de rendre plus riche et plus innovant ce qui était proposé. Essayer de satisfaire tous les aspects d’un objectif ou d’une fonction, oblige souvent à sortir quelque peu de son cadre de référence et nous aide à générer des idées que nous n’aurions pas eues autrement.

Pour en revenir à Powerpoint, des objectifs et fonctions peuvent, la plupart du temps, être représentés sur quelques slides (Diapositives) PowerPoint tout en gardant tout leur sens même sans support oral : c’est en ce sens que les objectifs et fonctions sont un excellent support et moyen de communication. Les solutions qui seront élaborées et proposées pour satisfaire ces objectifs et fonctions intégreront sans doute les complications et complexités de l’humain et du business et devront, elles, être proposées et discutées avec d’autres moyens que Powerpoint.

A propos, connaissez-vous la différence entre compliqué et complexe ? Entre complication et complexité ? C’est important pour définir une stratégie de gestion des risques. Toute la lumière sur ce sujet dans un prochain article.

C’est tout pour aujourd’hui, allez ciao, bonsoir….vous pouvez arrêter la lecture de ce blog et reprendre l’activité normale que vous aviez en cours.

Powerpoint, c’est la transformation de la parole en un spectacle où la raison n’a plus cours ( Franck Frommer)
Powerpoint nous rend stupides. (James Mattis, général des marines)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire