mercredi 24 novembre 2010

Complexes les parties prenantes! (2/2)


Sont-ils des parties prenantes dans mon projet?
Comment peut-on gérer au mieux la complexité des nombreuses parties prenantes à un projet ?
Il n'existe pas de solutions toute faites car pour les situations complexes on ne peut prédire que partiellement les comportements et il n'y a que des relations floues entre cause et effets. Il faut tester les méthodes et s'adapter pour chaque cas particulier.
Quelques guides peuvent néanmoins vous aider à gérer cette complexité. 
 

Ce sont surtout des guides de bon sens(Mais le management n'est-il pas surtout du bon sens?)
  • Définissez la gestion des parties prenantes comme un des éléments critiques de tout projet: ainsi cette tâche ne sera pas "orpheline" et des personnes seront en charge de cette activité
  • Parmi les risques du projet, identifiez systématiquement celui de "Gestion inadéquate et non efficace des parties prenantes". Cela assurera que ce risque est revu et discuté à une certaine fréquence et que les contrôles appropriés sont discutés, définis et mis en place.
  • Essayez d'anticiper et d'identifier le plus en amont possible ceux qui "inévitablement" seront des parties prenantes dans le projet (Les riverains et les collectivités locales par exemple dans le cas cité dans le billet précédent ). Communiquez avec eux, essayez de comprendre leurs attentes et leurs craintes, modifiez en conséquence le projet et/ou affinez les arguments en faveur du projet, communiquez, communiquez, communiquez,....
  • Testez auprès de quelques parties prenantes et ajustez votre projet, vos méthodes ou vos contrôles en fonction des réactions et commentaires. Et "on n'est jamais à l'abri de bonnes surprises!". Il se peut qu’en discutant avec les parties prenantes, vous trouviez  une modification à apporter à votre projet qui satisfasse la partie prenante et soit meilleure ou plus efficace pour vous: c’est ce qu’on appelle gagnant-gagnant. Cela peut en particulier être un effet de la séréndipité dont je vous reparlerai dans un prochain billet.
  • En général pour tout ce qui concerne la gestion et les activités liées aux parties prenantes, n’agissez pas seul mais définissez les actions en groupe. Les parties prenantes ont des attentes et des craintes diverses : intégrer cette diversité en réfléchissant, décidant et en agissant en groupe.
Comme déjà dit il n'y a pas de recettes miracle mais gérez au mieux les parties prenantes inévitables,  anticiper le plus possible et préparer des réponses à leurs craintes et attentes et les impliquer fortement ajoutera de la crédibilité à votre projet et devrait permettre de limiter le nombre de parties prenantes "conjoncturelles" et "opportuniste".


Ce sera tout pour aujourd'hui. Vous pouvez arrêter la lecture de ce blog et aller vaquer à vos occupations (et n'oubliez pas que, au niveau personnel, les membres de votre famille sont des parties prenantes dans tout ce que vous souhaitez faire). Ciao, Bonsoir.


P.S.: Dans le cas cité dans le billet précédent, la Municipalité n'avait à aucun moment informé formellement ou contacté les riverains. Hors toute opinion sur le bien-fondé ou non du projet de la Municipalité, les riverains se sont sentis ignorés et exclus et ont réagi fortement. L'avenir dira si cette réaction a changé le cours des choses mais elle aura certainement créé un travail supplémentaire pour la Municipalité ainsi que des délais pour le projet.

Mise à jour de Novembre 2015 : le projet a été abandonné par la nouvelle municipalité. Cela est du en grande partie aux actions en justice lancées par diverses parties prenantes et aux retards ainsi accumulés qui ont laissé le temps d'un changement de majorité et un abandon du projet.. 

1 commentaire:

  1. Dans notre monde actuel, tout un chacun peut avoir à tout instant, l'information de "tout sur tout". Comment gérer les projets pour limiter les risques liés à ce grand nombre de personnes qui vont peut être vouloir intervenir dans le processus. Le deuxième billet d'une série de deux. 

    RépondreSupprimer