vendredi 4 mars 2011

Manager les risques pour atteindre les objectifs (Simplifier "sans risques" 1/3)

Les risques d'incendie, on essaye de les prévenir
mais on prévoit aussi les moyens pour réduire leur impact
Dans la vie courante, nous entendons souvent parler de risques et de moyens de réduire ou d'éviter les risques (Réduire les risques d'accident de circulation, réduire les risques d'incendie, réduire les risques financiers, réduire les risques d'attraper une maladie, etc...). Et dans la vie courante chacun comprend ce que cela veut dire et quelles sont les possibilités d'action : par exemple rendre plus sûres les voitures et faire appliquer le code de la route, sensibiliser sur les moyens de chauffage et faire installer des détecteurs incendie, mettre ses économies sur un livret A plutôt que dans un plan à la Madoff, se faire vacciner et demander des analyses pour détection précoce des maladies, etc..
Survolant les divers billets de ce blog, je m'aperçois que j'ai souvent abordé la gestion des risques en Entreprise mais sans jamais vraiment définir ce que sont les "risques" pour une Entreprise. Le présent billet et les deux suivants vont tenter de combler ce manque, montrer le lien entre gestion des risques et atteinte des objectifs et vont illustrer comment une approche par les risques peut nous aider à simplifier "sans risques". Un billet suivant détaillera le lien qui peut être fait entre la loi de Murphy (loi dite de la tartine beurrée) et la gestion des risques.

La meilleure définition que je connaisse d'un risque est "tout évènement qui peut avoir un effet sur l'atteinte des objectifs". Cet effet peut être négatif -donc dans ce sens un risque est un évènement qui s'il se matérialise préviendra une Entreprise d'atteindre complètement ou partiellement un de ses objectifs. C'est le sens habituel donné au mot risque dans la vie courante. Un risque peut aussi avoir un effet positif -c.a.d aider à atteindre ou surpasser les objectifs- mais ce mot est rarement compris dans ce sens dans le langage courant et je préfère parler d'opportunités pour les évènements qui auraient un impact positif  sur l'atteinte des objectifs. Donc dans ce billet le mot risques sera utilisé uniquement pour les évènements qui, s'ils se matérialisent, ont un effet négatif sur l'atteinte des objectifs.

Cette définition mérite quelques commentaires qui permettront de mieux comprendre ce que sont les risques et donc quelles mesures peuvent être prises pour limiter leur effet négatif sur l'atteinte des objectifs
  • Dans la vie courante, il y a toujours un rapport entre risques et atteinte des objectifs mais ce rapport est le plus souvent implicite car il "va de soi" et prête peu à confusion. Un risque d'accident de circulation est ce qui peut avoir un effet négatif sur l'objectif implicite de "conserver et préserver notre intégrité physique et accessoirement notre moyen de locomotion". Ceci est un objectif non seulement à titre individuel (On essaye de se préserver) mais aussi pour la collectivité qui met en place campagne de sensibilisation, radars et contrôles pour réduire le nombre et la gravité des accidents de circulation.
  • Le risque est un évènement potentiel qui n'a qu'une certaine probabilité de se matérialiser et qui, si il se matérialise aura un impact variable (souvent appelé gravité) sur l'atteinte des objectifs. Le risque se matérialisera ou non en fonction d'évènements extérieurs et aussi des comportements et moyens de contrôles internes que nous pouvons mettre en oeuvre. Nous pouvons mettre en place des moyens de contrôle préventifs pour réduire la probabilité d'occurrence du risque (par exemple, réduire notre vitesse et adapter notre conduite en cas de verglas). Nous pouvons aussi prendre des mesures pour réduire l'impact si le risque se matérialise (par exemple prendre une assurance avec une franchise ou avoir un véhicule équipé d'airbags ou avoir un extincteur chez soi pour éteindre un feu avant qu'il ne prenne de l'ampleur).
  • Dans la vie courante on peut souvent parler de risques sans faire référence explicite aux objectifs qu'ils peuvent mettre en péril car la plupart du temps ces objectifs "vont de soi". Au sein d'une Entreprise, par contre, il est impératif de lier explicitement risques et objectifs. Ce lien est nécessaire
    • pour recenser tous les risques qui peuvent menacer la "santé et le développement" de l'entreprise
    • pour évaluer l'effet que chaque risque peut avoir sur l'Entreprise
    • pour identifier les risques qui sont jugés trop importants et pour lesquels il faut mettre des moyens de contrôle en place pour réduire la probabilité d'occurrence ou la gravité. Nous détaillerons ce point dans notre prochain billet. 
    • Et aussi pour décider quels risques sont acceptables, ne menaceront que faiblement la santé ou le développement de l'Entreprise si ils se matérialisent et donc ne demandent pas de moyens supplémentaires de contrôle (Cf. billet "Vouloir maîtriser tous les risques?"): cette étape si elle ne simplifie pas la situation existante évitera au moins de la compliquer.
  • Cela va de soi -mais cela mérite d'être dit- pour que ce recensement et évaluation des risques soit exhaustif et pertinent tous les objectifs doivent être explicités et exprimés de manière suffisamment détaillée. Il ne suffit pas de dire que l'objectif de l'Entreprise est "De produire et vendre pour faire le maximum de profit" mais de préciser quelle est la cible de clientèle visée, avec quel niveau de qualité on veut produire qui justifiera le prix de vente, quel degré de sécurité et protection de la santé on veut offrir aux personnes qui produisent, etc. Souvent les objectifs d'une Entreprise sont intégrés dans sa stratégie mais dans mon expérience souvent aussi certains objectifs ne sont pas explicités mais sont gardés sous forme implicite: cela accroît le risque que ces objectifs ne soient pas atteints car ils peuvent ne pas être "connus" de tous.
Je vais arrêter ici mon propos pour aujourd'hui afin de limiter le risque de vous lasser: nous parlerons de moyens de contrôle et de réduction des risques dans notre prochain billet.

Je vous souhaite une fin de journée sereine. vous pouvez reprendre vos activités habituelles. Ciao, bonsoir.

P.S.1: L'histoire montre que certains des objectifs implicites que nous considérons comme "allant de soi" tels que préserver l'intégrité physique des êtres humains ne sont pas toujours et n'ont pas toujours été les objectifs de toute collectivité. Il n'y a qu'à évoquer le cas d'une guerre où l'objectif de la collectivité devient "Préserver le plus possible l'intégrité physique des êtres humains qui sont dans mon camp". Ou le cas de certaines civilisations antiques où on laissait périr les esclaves quand on n'avait plus besoin de leur force de travail. L'objectif n'était plus alors de "préserver l'intégrité physique de tous les êtres humains" mais de "préserver l'intégrité physique des citoyens et conserver en état de travailler les esclaves tant qu'on avait besoin d'eux". Donc même dans la vie courante, et dans certaines circonstances, il peut être utile d'expliciter les objectifs de la collectivité. Beaucoup de ces objectifs d'une collectivité peuvent être exprimés de manière "implicite" dans le tissu legislatif et règlementaire.

P.S.2: Vivre, que ce soit pour une collectivité ou pour un individu, ne peut se faire qu'en prenant des risques: il n'y a pas de situation "sans risques", contrairement à ce qui est suggéré dans le titre "accrocheur" de ce billet. Tout ce qui peut être fait c'est apprendre à identifier les risques et à les gérer au mieux pour qu'ils aient l'effet minimum sur l'atteinte de nos objectifs. Le prochain billet abordera ce sujet de la gestion des risques.

1 commentaire:

  1. Le premier billet d'une série de 3 sur la gestion des risques et la simplification 

    RépondreSupprimer