mardi 5 février 2013

Pourquoi s'émerveiller ?¨Pour un management plus efficace et plus productif (Copier c'est gagner 2/3)

S'émerveiller devant les couleurs d'un paysage
Ce billet est le deuxième d'une série qui a commencé avec s'émerveiller, un comportement et un acte de management

Pourquoi s'émerveiller? Ou plus modestement, pourquoi se forcer à voir ce qui, dès lors que nous les notons, nous apparaîtrait bien, beau ou tout simplement différent?

Ou, même si ce n'est pas évident de prime abord pour nous, pourquoi ne pas essayer de comprendre pourquoi, aux yeux des autres, quelque chose apparaît bien, beau et différent? Peut-être que, nous aussi, nous nous émerveillerons quand nous aurons compris ce qui suscite l'émerveillement chez l'autre?
Alors, pourquoi s'émerveiller? Pourquoi s'obliger à voir ce qui est bien, beau ou simplement différent?

Oui, pourquoi s'émerveiller? Voici quelques raisons!
  • C'est bon pour le moral. C'est quand même plus facile de vivre dans un monde où tout n'est pas noir, de pouvoir se raccrocher à des "îlots" (ou des continents dans le meilleur des cas) qui se portent bien. Et quand on a le moral, cela encourage le dynamisme et le courage pour affronter les domaines où les choses vont moins bien. Tout bénéfice! On se porte mieux et on est mieux armé pour traiter ce qui va moins bien.
  • Vous pouvez le copier dans certains cas. Soit appliquer tel quel directement dans des processus ou des méthodes de travail, soit déployer une solution analogue dans la plupart des cas. Et, n'oubliez pas - copier c'est gagner ! Pourquoi passer du temps, des efforts et des ressources pour inventer quelque chose, si simplement en regardant autour de soi on peut découvrir des opportunités.
  • Cela enrichit votre boîte à idées. Noter ce qui est bien, beau ou simplement différent vous aide à vous constituer une "base de données", une palette d'idées et de solutions qui pourront peut être vous servir un jour quand vous en aurez besoin. Constituant en quelque sorte une approche préventive pour favoriser créativité et sérendipité.
    .
  • Cela aide à comprendre les autres et la diversité de leurs point de vue. Aimez-vous visiter des musées et des monuments historiques? Personnellement, quand je suis laissé à moi même je n'aime pas. Par contre, j'aime quand je participe à une "visite guidée". Si quelqu'un (souvent un guide) attire mon attention sur ce qu'il trouve bien, beau ou différent, et m'explique pourquoi il "s'émerveille" ainsi, la plupart du temps je comprends et je me met à partager son émerveillement. J'ai trouvé cette attitude, aussi utile dans la vie professionnelle ou personnelle que pour la visité des musées. Demander à quelqu'un de  présenter et d'expliquer ce dont il est fier et ce qu'il juge bien, beau ou différent dans "son" domaine constitue une source inépuisable d'enseignement, d'idées et d'émerveillement.
    .
  • Cela facilite le dialogue avec les autres. N'êtes vous pas plus enclin à discuter avec quelqu'un dont les premiers mots sont "Je trouve bien ce que vous avez fait....." plutôt qu'avec la phrase "Ce qui ne va pas...." ? Il sera toujours temps de passer aux aspects moins positifs plus tard.
    .
  • S'émerveiller, c'est la première étape vers la reconnaissance. Tous les bons cours de management nous incitent à "reconnaître" les autres. Mais comment reconnaître si on n'est pas capable d'identifier ce qui est bien, beau ou différent dans ce qu'ils font? Si on est focalisé uniquement sur ce qui va mal ou pourrait aller mieux, il devient impossible d'identifier et donc de reconnaître les contributions positives que chacun, quel que soit son poste, est capable d'imaginer et de mettre en oeuvre.
    .
  • Plus toutes les autres raisons que j'ai pu oublier
Êtes-vous convaincu des bienfaits de l'émerveillement? Avez vous déjà eu l'occasion de vous émerveiller aujourd'hui ?
Vous émerveiller
   - devant un spectacle ou une oeuvre d'art qui nous touche
   - devant une des beautés de la nature
Mais surtout avez vous eu l'occasion de vous émerveiller devant une réalisation d'un individu ou d'une collectivité qui était bien faite, belle ou simplement différente?
Que ce soit ou ne soit pas le cas, chacun peut espérer développer ses capacités d'émerveillement.
Il n'y a pas de solutions miracle mais un ensemble de comportements et de méthodes qui peuvent nous aider dans ce domaine.
Le présent billet a traité du "pourquoi s'émerveiller". Le prochain billet; qui clôturera cette série, abordera les thèmes des comportements et méthodes propices à l'émerveillement.

Ce sera tout pour aujourd'hui. Vous pouvez arrêter la lecture de ce blog et reprendre vos activités habituelles. Ciao, bonsoir.

P.S: Dans mon expérience, tout au moins dans les grosses sociétés quand quelqu'un propose une "bonne pratique" elle n'est que très rarement adoptée par quelqu'un d'autre. On peut accuser le syndrome du "not invented here" (on ne veut utiliser que des méthodes développées en interne) et ce syndrome joue sans doute un rôle. Je pense néanmoins que l'obstacle majeur vient souvent de l'incapacité à bien comprendre pourquoi quelqu'un pense que c'est une bonne pratique. Qu'a-t-il trouvé de bien, beau ou différent dans ce qu'il propose? Pourquoi s'émerveille-t-il devant cette pratique au point de la classer "bonne pratique"?. Si nous comprenions l'origine et les raisons de son émerveillement, je pense que nous pourrions plus souvent nous émerveiller nous aussi et vouloir adopter et mettre en oeuvre cette bonne pratique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire