mercredi 24 avril 2013

Accompagner le changement? Ce n'est pas gagné! et il faut savoir quand on en a besoin!

Quelle voie choisir?
Est ce une crise qu'il faut gérer?
ou le monde et notre environnement qui ont changé et qui demandent un changement de nos approches et méthodes?  
Aujourd'hui deux éclairages sur le changement et l'accompagnement du changement qui m'ont été inspirés par mes lectures récentes.

 
1. Un billet récent sur le blog de Christophe Faurie, Et s'il n'y avait pas de crise?, dans lequel il émet l'hypothèse que les causes de la "présente crise" sont peut être dues à nos réponses et réactions inadaptées à un monde qui a évolué. Nous voulons agir "comme avant" alors que le monde a évolué.
Une réflexion intéressante, valable en politique comme en management ; si le monde autour de nous change, et si nous continuons à appliquer les bonnes vieilles méthodes qui ont toujours marché dans le passé, cela ne fera qu'empirer la situation.
Les difficultés sont
  • de savoir détecter quand le monde a changé
  • de faire reconnaître et accepter ce changement par ceux qui doivent modifier leurs méthodes...surtout si cela implique la perte de certains avantages pour certains! Et, on ne peut guère espérer réussir sans une approche structurée et intense d'accompagnement du changement.

2. Un article du Monde du Lundi 1er Avril 2013 intitulé "A La Poste, en dépit du Grand Dialogue, les suicides continuent". J'ai commencé à lire avec intérêt cet article car j'utilise souvent les exemples de La Poste, France Telecom, etc. lors des formations sur l'accompagnement du changement que j'anime. Ce sont en effet des services publics qui ont été privatisés ou ont du adopter des méthodes de gestion "modernes". Cela n'est possible qu'avec de profondes mutations dans l'organisation, les tâches et responsabilités des employés, les comportements vis à vis de la clientèle, etc.
Bref cela a un très fort impact sur les organisations et les employés et ne peut être mis en place et appliqué "sans douleur" qu'avec un intense accompagnement du changement.

A la lecture de l'article, ce qui a particulièrement retenu mon attention, est que à l"avenir une approche "de gestion du changement" sera appliquée et en particulier qu'"une étude d'impact sur les postiers doit être réalisée en amont de chaque réorganisation".

Ceci me suggère deux commentaires
  • Un point positif, il est désormais reconnu la nécessité pour réussir des changements d'appliquer des méthodes d'accompagnement du changement
  • Un point fortement négatif est que l'article semble suggérer que toutes les réorganisations et modifications jusqu'à maintenant étaient définies et mises en place sans une évaluation de l'impact sur les postiers...Si je comprends bien, ces réorganisations étaient définies et "balancées" dans l'organisation qui devait se débrouiller pour les mettre en place. Et vogue la galère! On verrait bien comment les postiers s'adapteraient et de toute manière, ils n'avaient pas le choix. Et certains apparemment n'ont pas pu s'adapter et n'ont trouvé d'autres issues que le suicide! 
Il reste encore du chemin à faire pour sensibiliser tous les acteurs à la nécessité d'appliquer à bon escient une approche d'accompagnement du changement.

Voila, ce sera tout pour aujourd'hui! Vous pouvez arrêter la lecture de ce blog et reprendre vos activités habituelles. Ciao, bonsoir.

I

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire