dimanche 26 mai 2013

Améliorer nos capacités d'émerveillement, pour un management plus performant (Copier c'est gagner 3/3)


S'émerveiller devant les caprices de la nature!
 Ce billet est le dernier d'une série de trois consacrés à l'émerveillement en management.
Le 
premier billet décrit comment j'avais découvert "l'émerveillement" comme principe de management
Le deuxième décrit quels sont les bénéfices et avantages qu'en tant que manager on peut obtenir d'une capacité à s'émerveiller
bénéfices de l'émerveillement.
Malheureusement les capacités d'émerveillement ne sont pas innées chez la plupart d'entre nous, et pour arriver à s'émerveiller (à bon escient) et s'habituer à pratiquer l'émerveillement, il faut s'entraîner et développer ses capacités. Ce troisième billet indique quelques pistes pour améliorer ses capacités d'émerveillement

Comment s'émerveiller? Ou plus modestement, comment s'entraîner à voir ce qui, dès lors que nous les notons, nous apparaîtrait bien, beau ou tout simplement différent?

Ou comment s'entraîner à comprendre pourquoi, aux yeux des autres, quelque chose apparaît bien, beau et différent? Peut-être que, nous aussi, nous nous émerveillerons quand nous aurons compris ce qui suscite l'émerveillement chez l'autre?
Alors, comment s'émerveiller? Comment s'obliger à voir ce qui est bien, beau ou simplement différent?

 
1. Le plus important: adhérez-vous au concept et croyez-vous en son potentiel en management?
Etes-vous convaincu que s'émerveiller peut faciliter nos capacités de management et améliorer la performance des organisations dans lesquelles elles s'exercent.

Pour reprendre une comparaison souvent faite, si on ne pense pas que la qualité et la sécurité contribuent à améliorer notre performance "business" et nos résultats financiers, alors on ne fera rien pour les améliorer et la performance restera médiocre. N'êtes vous pas convaincu que l'amélioration de la qualité et de la sécurité sont des sources de gains et non des sources de coûts? De même, l'amélioration de nos capacités d'émerveillement va nous aider à être plus performant et va être une source de gains: ce n'est ni une "lubie" ni un gaspillage de temps. Et, gros avantage, s'entraîner à améliorer ses capacités d'émerveillement demande juste un peu de temps, ne coûte rien, peut se pratiquer au niveau d'un individu isolé et très rapidement on commence à voir les bénéfices.

Si vous n'êtes pas encore convaincu, relire le deuxième billet de notre série qui donnait plein de bonnes raisons pour vouloir améliorer ses capacités d'émerveillement.
Cela ne coûte rien et peut rapporter gros, alors pourquoi ne pas essayer?
Ou pour reprendre la légende d'une image que j'ai quelquefois vue affichée sur les murs des bureaux où je travaillais "Le Sourire fait travailler 10 muscles, faire la gueule en fait travailler 45. Alors pourquoi ne pas sourire?"
Êtes-vous maintenant convaincu des vertus de l'émerveillement et êtes vous prêt à développer vos capacités d'émerveillement?
Si c'est le cas, le plus gros du travail est fait.
Il n'y a pas de recettes miracles pour développer nos capacité d'émerveillement mais les quelques idées suivantes peuvent aider à progresser dans ce domaine et permettre de s'émerveiller naturellement "sans plus y penser".

2. Cultivez l'humilité: rester humble à la fois dans les rapports avec les autres et avec les sources d'émerveillement.

  • Humble avec les autres, donc prêt à écouter, et surtout entendre, ce que les autres ont à dire. Faire abstraction de ce qu'on pense être bon, de nos "a priori" et préjugés et essayer de comprendre le point de vue de l'autre.
  • Rester humble dans nos sources d'émerveillement: ce n'est pas tous les jours que vous aurez l'occasion de repérer ce qui va modifier l'économie mondiale. Par contre c'est tous les jours que vous aurez l'occasion d'identifier quelque chose pour lequel vous vous direz "C'est bête mais il fallait y penser" (ou le faire) cela ne révolutionnera pas la société mais c'est une amélioration, minuscule peut-être mais c'est à force de petites améliorations que l'on peut changer le monde.

3. Créez autour de vous un climat positif et encouragez les autres à se comporter ainsi.
J'ai beaucoup travaillé avec les USA et j'aurais quelques commentaires sur leurs méthodes de travail mais la plupart des personnes avec qui j'ai travaillé manifestaient une forte capacité à s'émerveiller, à s'enthousiasmer, à voir le coté positif des choses ce qui contribue au climat convivial généralement observé au travail et leur donne l'énergie d'entreprendre. Ils n'hésitent pas à féliciter et à reconnaître et considèrent les difficultés principalement comme des occasions de montrer ce qu'ils savent faire.
L'humour peut aussi être une aide précieuse pour entretenir ce climat positif. Rappelez vous le premier article de la série "Dans ma vie professionnelle, face à une situation qui paraissait désespérée, j'avais pris l'habitude de dire, Le coté positif de cette situation, c'est que cela laisse une grande marge d'amélioration. La plupart du temps, cette phrase était interprétée comme une plaisanterie et c'était effectivement de l'humour mais je croyais fermement à la véracité de ce que je disais.

4. Entraînez-vous. Au début forcez-vous à trouver ce qui, dès lors que nous le notons, nous apparaît bien, beau ou tout simplement différent. Puis vous aurez de moins en moins besoin de vous forcer et cela deviendra naturel.  
Pour les avoir expérimenté, je vous propose deux approches qui obligent à faire le point, aident à identifier ce qui peut être "merveilleux" dans notre environnement et réduisent le risque de passer à coté sans les voir.

  • Après une discussion avec quelqu'un, ou après avoir acquis de nouvelles informations, appliquez mentalement ou par écrit la méthode des quadrants. Je ne sais pas si elle existe mais je l'avais imaginé et l'employai personnellement.
    Après avoir reçu des informations nouvelles, identifier
    • Ce qui vous a le plus marqué dans la discussion. Une sorte de résumé en quelques mots
    • Ce qui vous parait bien (ou merveilleux, pour reprendre le vocabulaire de ce billet) dans ce que vous avez vu ou entendu. 
    • Ce qui vous parait améliorable ou franchement pas bon (Ici vous aurez l'occasion de laisser libre cours à votre esprit critique)
    • Les points à creuser ou à éclaircir ou à clarifier si vous avez l'occasion de rediscuter de ce sujet ou recevoir d'autres informations sur le sujet
  • Cette méthode vous permet de traiter des informations et situations passées. Pour ce qui est du futur, tout ce qui est projet, action à définir, décision à prendre...etc. pratiquer la méthode SWOT (SWOT dans WIKIPEDIA -).
    Identifier les forces et les faiblesses, c'est à dire les aspects positifs et négatifs internes, puis les  opportunités et les menaces qui sont les aspects positifs et négatifs venant de conditions et situations externes. Et ensuite on peut analyser comment se servir des éléments positifs pour réduire l'impact des éléments négatifs
    • Comment  maximiser les forces ?
    • Comment minimiser les faiblesses ?
    • Comment  maximiser les opportunités?
    • Comment minimiser les menaces ?
    • Examiner en quoi les forces permettent de maitriser les faiblesses (maitriser car c’est en interne)
    • Examiner en quoi les opportunités permettent de minimiser les menaces (minimiser seulement et non maitriser car c'est en externe)
    • Comment utiliser les forces pour tirer parti des opportunités ?
    • Comment utiliser les forces pour réduire les menaces ?
    • Comment corriger les faiblesses en tirant parti des opportunités
Et si un élément vous permet de réduire certains des aspects négatifs, n'est ce pas parce qu'il est merveilleux?

Bonne pratique! j'espère que vous vous sentez mieux armés maintenant pour trouver des sources d'émerveillement, en profiter et en faire bénéficier votre environnement de travail.
Et n'hésitez pas à copier ce qui vous a émerveillé ("Copier c'est gagner! To steal is to win!).

Voila qui clôture cette série...Je vous proposerai bientôt de nouvelles aventures au pays de l'organisation et du management. Vous pouvez en attendant reprendre une activité normale. Ciao, bonsoir.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire