vendredi 17 octobre 2014

Ce qui est bon pour moi est-il bon pour la collectivité ?





Un bel alignement...
Je suis tombé sur cet article d'économie Matin qui analyse les probabilités de marquer un penalty suivant la tactique de frappe utilisée Viser au centre pour marquer. La meilleure tactique pour marquer un penalty serait de tirer au centre car le gardien de but essaye d'anticiper en plongeant d'un coté ou de l'autre et ne reste que 2% du temps au centre.

Pourquoi, alors, n'y a-t'il pas plus de joueurs qui visent au centre ? Sûrement parce que s'ils ne marquaient pas le but, ils subiraient la colère de leur entraineur et seraient accusés d'avoir saboté les chances de réussite : la "preuve" c''est que tous les joueurs visent les cotés et si possible les coins pour être le plus loin possible du centre. S'ils tirent sur un coté et ratent, cela arrive à tous les joueurs !

Donc pour avoir la probabilité maximum de marquer un penalty, il faudrait viser au centre mais aucun joueur le fait pour ne pas être pénalisé au niveau individuel ...alors que viser au centre serait une stratégie meilleure au niveau collectif pour l'équipe qui tire le penalty.

Une illustration dans l'univers du football d'un cas où l'intérêt individuel n'est pas aligné avec l'intérêt collectif.
Mais dans les entreprises aussi, on peut trouver des situations où l'intérêt individuel ne coïncide pas avec l'intérêt collectif.
Suivez moi pour en savoir plus.

Dans l'entreprise aussi, on trouve des cas où l'intérêt individuel ne coïncide pas avec l'intérêt collectif.
Dans les Entreprises nous retrouvons aussi ce genre de comportements. Si quelqu'un suit la "norme", la pratique c'est à dire si il fait comme tout le monde...les conséquences d'un échec seront beaucoup moins dures que si il a utilisé une pratique non habituelle. La norme ayant été appliquée, chacun, puisqu'il a été ou pourrait être dans la même situation se montrera indulgent....Par contre, si une pratique non habituelle a été utilisée, il est tellement facile de désigner cette pratique et celui qui l'a utilisé comme bouc émissaire !

Donc chacun aura tendance à brider son imagination et à n'appliquer que des pratiques connues et habituelles ce qui limite forcément la performances collectives.

1. Je vois dans ce phénomène entre autres, une explication pour la plus grande créativité des petites entreprises qui ont moins de freins à l'innovation car la pression sociale est moins forte - peu de personnes - et qu'elles n'ont pas d'historique qui fixent et figent les normes et pratiques à appliquer.

2. Comment faire sauter ce frein et encourager des comportements individuels qui améliorent aussi la performance collective ?
Je ne vois qu'une réponse : encourager la prise de risque - car ne pas suivre une pratique de sa société est une prise de risque à titre individuel - et ne pas "pénaliser" un individu en cas d'échec lors d'une de ces prises de risques et le faire savoir. Il va de soi que cette "indulgence" ne doit plus s'appliquer en cas d'échecs répétés qui traduiraient au minimum un défaut de jugement ou un manque de compétences.

J'aime beaucoup une anecdote qui, il me semble me rappeler, s'est passé au sein de Général Electric. Un jeune cadre embauché depuis peu avait été responsable d'une action qui avait échoué et qui avait coûté plus d'un million de dollars à la société. Désespéré, il va voir un des directeurs et lui propose de donner sa démission. Le directeur refusa énergiquement sa démission au prétexte qu'ils venaient juste d'investir plus d'un million de dollars dans sa formation. Voici un exemple concret d'encouragement de la prise de risque...

Voila, ce sera tout pour aujourd'hui. Vous pouvez arrêter la lecture de ce blog et reprendre une activité normale. Ciao, bonsoir.


P.S. : Revenons à notre joueur de football qui tire son penalty. Si la majorité des joueurs se mettaient à viser au centre, les gardiens comprendraient qu'il suffit de ne pas bouger pour accroitre la probabilité d'arrêter la balle. Dans ce cas la nouvelle norme serait le tir au centre, tirer au centre ne constituerait plus  une prise de risque pour le joueur et donc ne serait plus un avantage pour l'équipe...Il faudrait alors encourager les joueurs à tirer dans les coins pour aligner de nouveau les comportement individuels et la performance collective.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire