jeudi 21 mai 2015

Un éclairage accompagnement du changement de la Réforme du collège : bâtir sa crédibilité en se hatant de publier un décret d'application ?

Monter toujours plus haut
vers l'excellence ??
Mais cela ne sera jamais un long fleuve tranquille !
Ce billet fait suite aux deux billets précédents sur un éclairage "Accompagnement du changement" de la réforme du collège et des programme du collèges Billet 1/2  et billet 2/2

La grève des enseignants contre le projet de réforme du collège a eu lieu le 19/05. Le décret d'application de la réforme des collèges a été publié au journal officiel le 20/05 au prétexte que la réforme devait urgemment être mise en place pour corriger la situation existante. Rappelons que ce décret est l'application d'une loi discutée et votée en 2013 (Refondation de l'école). La publication du décret d'application avait donc déjà attendu plus de 18 mois; objectivement le décret pouvait donc bien attendre encore quelques semaines et n'avait pas à être publié le lendemain de la grève ce qui a été considéré comme une provocation.
Quant à la proposition de modification des programmes scolaires, elle est au stade de la discussion et n'est pas concernée par le décret d'application publié le 20/05.

Que peut-on penser de cette hâte à publier ce décret ?


Personnellement je pense que le gouvernement a fait volontairement un forcing pour finaliser et publier ce décret le "même" jour que la grève et ainsi montrer sa détermination à mettre la réforme en place quelles que soient les oppositions.
Afficher sa détermination à mettre en place un changement est en général considéré comme un point positif en conduite du changement..sauf dans le cas où les solutions proposées sont jugées tellement non pertinentes par une majorité des parties prenantes que cela peut aggraver la situation et renforcer les oppositions. L'avenir dira dans quelle configuration nous nous situions.

On peut aussi imaginer que le décret était prêt à être publié et que la décision de le publier n'a été prise que le soir de la grève qui n'avait mobilisé que 25% des enseignants et a donc été considéré comme "un échec pour l'opposition".

Afficher ainsi sa détermination par des actions "spectaculaires" peut être un des moyens utilisés pour bâtir et renforcer sa crédibilité et ainsi se faciliter le travail pour le futur. A ce sujet je vous invite à consulter deux billets de ce blog bâtir sa credibilité pour atteindre les objectifs  et Atteindre les objectifs, pourquoi et comment

Voila, ce sera tout pour aujourd'hui. Ciao, bonsoir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire